Le cas SITL, l'occasion pour la Ville de soutenir les entreprises lyonnaises innovantes | Eric Lafond 2014 - Lyon est une chance

Le cas SITL, l’occasion pour la Ville de soutenir les entreprises lyonnaises innovantes

Jeudi, suite au dépôt de bilan de l’entreprise espagnole Fagor et de sa filiale française Fagor-Brandt (novembre), l’entreprise lyonnaise SITL a été mise en redressement judiciaire par le tribunal de commerce.

SITL avait racheté en 2010 le site lyonnais pour assurer sa mutation industrielle vers la production de véhicules de fret électrique et de filtres pour station d’épuration, ce que l’on appelle les « cleantech ». Aujourd’hui, elle demeure fournisseur de Fagor pour la production de machines à laver, la mutation devant s’effectuer sur plusieurs années. Le temps lui aura manquer pour achever le processus.

L’Etat, par son ministère du redressement productif, suit le dossier, notamment le volet electro-ménager, pour la sauvegarde de savoir-faire français sur certaines marques et le maintien des emplois.

Il est de l’intérêt de notre ville de trouver comment soutenir l’émergence d’un acteur économique sur les cleantech et l’électro-mobilité. Des investisseurs semblent intéressés pour recapitaliser l’entreprise. Celle-ci a donc besoin de temps pour se séparer de Fagor, reprendre son développement et maintenir les emplois attachés à ces activités

Les acteurs publics locaux doivent se mobiliser, réunir les acteurs économiques susceptibles de s’impliquer et d’investir dans ce domaine, impliquer les réseaux économiques et scientifiques locaux. J’invite les candidats à l’élection municipale à unir nos efforts, à dépasser nos divergences de vues sur la ville, et à chercher ensemble des solutions pour soutenir cette entreprise.

Sincèrement
Eric Lafond

www.ericlafond2014.fr

@lafonderic

contact presse 09.36.15.03.19