Fiscalité

Faisons mieux avec moins

  • Revisiter l’ensemble des politiques publiques locales à l’occasion du passage à la Métropole pour une dépense publique plus efficace.
  • S’engager à réduire la fiscalité d’un point à mi-mandat

Fiscalité, notre approche

constat

La Ville de Lyon a été bien gérée ces dernières années. L’endettement est faible et, à comparer des autres grandes villes de France, la fiscalité est demeurée raisonnable. Il n’y a donc pas de polémique à créer sur le sujet. A l’inverse, il ne faut pas mettre à profit cette situation pour prévoir de grands travaux qui seraient financés par l’emprunt, ce que trop de nos gouvernants ont fait par le passé.

Le budget annuel est de 780 millions d’€ avec un investissement moyen de 130 millions €. 

La future construction de la Métropole est un risque, car jamais en France nous n’avons réussi à regrouper des institutions publiques dans que cela ne coûte plus cher aux contribuables. C’est aussi une opportunité, car cela nous donne l’occasion de revisiter toutes les politiques publiques développées aujourd’hui par le Grand Lyon et le Département afin de trouver des synergies, et donc des économies.

De nombreux services pourront être réorganisés et fusionnés avec ceux de la Ville de Lyon notamment. Informatique, ressources humaines sont autant de domaines où nous devons innover dans l’organisation pour faire mieux avec moins de ressources.

Dans un contexte national de fort endettement public et de hausse massive des impôts et taxes, nous considérons qu’il est de la responsabilité des pouvoirs publics locaux de se réorganiser à budget constat et de s’engager sur une baisse d’un point de la fiscalité à mi-mandat.