Les Grands projets

 

Part-Dieu 2020, notre alternative

 

Le projet de réaménagement de la Part-Dieu présente un double volet, ferroviaire et urbain. Il se fonde sur le constat que la gare et les voies ferrées (côté Nord et Sud) sont saturées, ce qui fragilisera le développement économique de Lyon et, à court terme, nuit à la qualité de vie des 30 000 habitants du quartier.

 

La majorité sortante présente un projet de doublement des voies ferrées (avec un tunnel souterrain de plusieurs kilomètres) et une urbanisation par les grandes tours ; avec, à terme, la perspective d’une gare souterraine. L’UMP a critiqué la méthode, le manque de concertation, mais, comme souvent, n’a pas présenté d’option.

 

Nous proposons ici une approche alternative sur les deux volets, visant à améliorer la qualité de vie des habitants du quartier de la Part-Dieu, à dé-saturer la gare et coûtant moins cher à la collectivité. Projet d’arrondissement et d’agglomération, il vise aussi à faciliter l’accès à Lyon avec une alternative à la voiture.

 

Sur le volet ferroviaire : Nous proposons de dédier Part-Dieu aux TGV et de flécher les trafics régionaux sur deux gares de proximité, Perrache pour le sud et Rillieux-Sathonay sur le Nord. Cette approche permet de réduire fortement le trafic des trains régionaux (TER) sur la gare. En parallèle, l’investissement sur l’infrastructure existante à Rillieux-Sathonay est 6 fois moins coûteux et permet le développement du nord de l’agglomération, territoire souvent oublié.

Les trois gares seront reliées par une navette ferroviaire fréquente et rapide, de façon à ce que les usagers aient la liberté de mobilité nécessaire. Nous relierons aussi Rillieux-Sathonay à Vaise par un Aérotram.

Nous estimons ainsi à 600 M€ l’investissement nécessaire pour ainsi donner un nouvel élan à la Part-Dieu.
Sur le volet urbain :

Les aménagements doivent faciliter la vie des habitants de ce quartier, relier la partie Est et la partie Ouest du 3e arrondissement plus facilement, réduire les nuisances liées à la gare et aux activités économiques et favoriser la mixité d’usage du site, avec notamment une alternative performante des transports publics.

* Nous mettrons en oeuvre une innovation qui consiste à arborer les façades des immeubles d’habitation à partir de la place Berraudier jusqu’à l’angle Lafayette-vivier merle. Cette innovation apportera une signature architecturale forte au quartier et améliorera significativement la qualité de vie des habitants des immeubles concernés (l’esthétique et absorption des bruits).

* Nous prolongerons la trémie sous Lafayette pour rendre plus fluide la circulation sur cet axe important de la ville. Avec cette nouvelle trémie, le parking supplémentaire sous Béraudier prend du sens.

* Afin d’estomper la frontière que constituent les voies ferrées, nous proposons de les couvrir entre Bonnel et Lafayette pour une passerelle apaisée entre les deux parties de l’arrondissement.

* Nous privilégions un nouvel accès aux quais à ce niveau, complémentaire à celui qui sera réalisé au  Sud (sur l’avenue Pompidou), car mieux desservi en transports en commun.

Aussi nous ne retenons pas l’extension de trémie vers Felix Faure, qui semble insuffisamment efficace.

 

Enfin, sur l’aménagement économique de la place Berraudier, nous privilégierons une mixité d’usage. En plus des commerces traditionnelles, nous installerons des plate-formes partagées pour des entrepreneurs, du co-working au « Fab Lab », des activités sportives et culturelles.

Afin d’éviter l’aspect « ville morte » des week-end et jours fériés, des salles et espaces utilisées par les bureaux et activités tertiaires seront ouvertes aux habitants et aux acteurs associatifs du territoire.

 

Plus économe des ressources publiques, notre approche renforce l’efficacité de la Part-Dieu dans le développement économique de la métropole, tout en préservant la qualité de vie des habitants au coeur du 3e.

 

 

Sincèrement

www.ericlafond2014.fr

@lafonderic

06.35.15.03.19