Sports

Sports, Développons la pratique du sport au quotidien

  • Faire de quartier de Gerland le coeur du sport amateur à Lyon en dédiant les espaces disponibles à de nouveaux sports
  • Ouvrir les MJC les soirs et week-end pour faciliter le sport au quotidien

Politique sportive, notre approche

constat
La politique sportive de la Ville de Lyon concourt au modèle de développement par le rayonnement et l’attractivité internationale pratiqué et promu par la majorité actuelle.
Cette politique conduit à des choix d’aménagement du territoire et d’investissement contestables, à concentrer les moyens sur certains sports au détriment d’autres, enfin pousse les clubs à l’élitisme. Ainsi, les clubs lyonnais, quelques soient les disciplines, sont-ils invités par l’actuel Adjoint au Sport, à se « professionnaliser ». Mais ce terme masque mal l’ambition de court terme de voir constituer des « pôles élites » par la fusion des clubs, pôles qui contribueront au rayonnement de Lyon. Cette orientation se fait au détriment d’une stratégie de long terme privilégiant la formation, la compétition à tous les niveaux et la pratique quotidienne de loisir.
Nous proposons une autre approche. Nous considérons le sport d’abord comme un moyen d’épanouissement et d’équilibre pour nos concitoyens, dont les valeurs d’effort, de dépassement de soi et de partage sont nécessaires à la cohésion sociale. La réussite des clubs professionnels de notre ville est une source de fierté mais nous choisissons de soutenir durablement le sport amateur pour développer la pratique sportive au quotidien.

Afin de construire cette nouvelle politique sportive en étroite collaboration avec les associations sportives, nous ferons réaliser un audit sur la pratique sportive réelle des lyonnais et lyonnaises afin de mettre en lumière leurs constats et leurs propositions.

1 – Soutien aux sports amateurs

  • Faciliter l’accès aux disciplines sportives en tout genre présentes sur le territoire. En étroite association avec les clubs de sports amateurs du territoire, nous optimiserons pour cela les infrastructures existantes. Nous mobiliserons les locaux commerciaux vacants pour accroître l’offre de proximité, notamment sur des sports virtualisés (tirs, golf, etc.). Nous modifierons le PLU pour intégrer des surfaces destinées à la pratique sportive dans les immeubles neufs de bureaux et de commerces – avec accès public les soirs et week-end -
  • Faire du quartier de Gerland le cœur de cette nouvelle politique sportive – autour et avec le stade de Gerland et le Parc de Gerland. Nous utiliserons l’ensemble de la capacité foncière pour développer certains sports (une piscine olympique manque ainsi à Lyon – investissement 50M€) et accueillir et développer l’accès à de nouveaux sports.
  • Valoriser l’implication des bénévoles dans l’encadrement sportif amateur ;
  • Cesser progressivement les financements et soutiens divers (mise à disposition de terrains à faible couts) aux sports professionnels (foot, rugby, basket) qui doivent trouver de nouveaux modèles économiques, détachés des financements publics ;
  • Installer des lieux sportifs de proximité dans les parcs, parrainés par une association sportive où des bénévoles s’impliquant dans l’encadrement des plus jeunes, pour leur formation et éducation.

2 – Développement de la pratique du sport au quotidien

  • Ouvrir les MJC le week-end et pendant les vacances scolaires, faire réaliser un audit général sur le fonctionnement et les budgets de toutes les MJC et renforcer le poids de la ville dans l’administration de ces structures et lors revoir en concertation le cahier des charges et le moyens d’évaluation,
  • Promouvoir la pratique amateur, dans toutes les catégories de population (âge, handicap), sensibiliser et inciter les clubs à faire découvrir et promouvoir le sport féminin pour un rééquilibrage en nombre, en particulier dans les catégories jeunes ;
  • Inciter les entreprises à développer des casiers individuels et des douches à la disposition de leurs salariés, leurs permettant de se rendre au travail en pratiquant une activité sportive (vélo, roller, course à pied, marche) ;
  • Équiper les grands parcs publics (Tête d’Or, Gerland, Sergent Blandan) de locaux vidéo-surveillés destinés à se changer / laisser ses affaires pour 1€ ;
  • Mettre en place des pistes cyclables mieux sécurisées (site propre) pour favoriser la circulation à vélo des enfants accompagnés (pratique souvent risquée aujourd’hui sur la plupart d’entres elles).